Les véhicules de collection sont des anciennes voitures dont les modèles datent de plus de trente ans et qui ne sont plus disponibles sur le marché de l’automobile. Les gens achètent le plus souvent ce genre de véhicules pour leur côté artistique et historique et non pas pour s’en servir comme moyen de locomotion.

Toutefois, ces dernières ont besoin d’accessoires spécifiques comme des pneus qui vont de pair avec leur design. En effet, si vous êtes propriétaire d’un véhicule de collection et que vous ne l'équipez pas des pneus adaptés à son design ou à son modèle, vous risquez de l’abîmer. Voici donc différents types de pneus que vous pouvez adapter à vos véhicules de collection.

Les types de pneus pour voitures de collection

Dans cette partie, vous aurez l’occasion de Tout savoir sur les pneus pour véhicules de collection. On vous présente donc les différents types de pneus de voitures de collection que vous pouvez retrouver.

Les pneus à talon à tringles

Il existe plusieurs modèles de pneus parmi lesquels vous trouverez les pneus à talon à tringles qui datent de près de 100 ans. En effet, les premiers fabricants automobiles européens, dès 1924, ont mis sur le marché des voitures capables de rouler avec des pneus à talons. Avec le temps, la production a certes baissé, mais il est encore possible de s’en procurer aujourd’hui. Vous reconnaîtrez les pneus à talons à tringles par leur petit cercle dès qu’on les place sur la jante.

Par ailleurs, l’utilisation du pneu à talon à tringles est le plus souvent difficile. Il est donc conseillé de faire appel à un spécialiste afin qu'il le place sur la jante de votre véhicule de collection. Ceci réduira les risques de l’abîmer. En effet, si vous montez mal ce pneu même sur des jantes adaptées, il peut se détacher et engendrer des dégâts.

Les pneus conventionnels à tringles

Le pneu conventionnel à tringles, qui est apparu dès 1925, est une amélioration du pneu à talon à tringles. Il comporte des bourrelets dont le rôle est de mieux maintenir le pneumatique sur la jante. Cela signifie qu’un tel pneu sur votre voiture de collection sera très bien fixé. Le conventionnel à tringles dispose donc d’une bonne ergonomie et d’une bonne longévité. Sachez que vous avez la possibilité de monter par vous-même ce pneu, mais sur des jantes adaptées.

Les pneus à carcasses diagonales vintage

L'autre modèle de roue que vous pouvez adapter à votre voiture est le pneu à carcasse diagonale vintage. Ce type de pneu est une épaisse couche de caoutchouc et de nappes textiles câblées. Cet ensemble forme un angle de 45° et les dimensions de ce pneu sont équitables pour garantir votre confort. C’est donc une véritable pièce connexe qui peut tenir durant des années sous votre véhicule de collection.

Par ailleurs, il y a aussi les pneus classiques à structure radiale qu’on peut placer sous les voitures de collection. Cette roue dispose d’un sommet et d’un flanc qui font sa spécificité. Les flancs de ce type de pneu sont dotés d’une nappe unique en textile. En d’autres termes, votre pneu classique à structure radiale ne peut se fissurer, car la strate de caoutchouc qui entoure la nappe textile n’est pas épaisse, mais souple. Cette souplesse se remarque au niveau du sommet qui durcit à cause de l’action de rotation de la nappe carcasse et des 2 nappes de câbles en métal. Au fur et à mesure que ce phénomène se produit, l’usure des pneus baisse en intensité et cela permet d’améliorer la qualité des roues.

Les jantes destinées aux voitures de collection

Les jantes sont les roues en fer autour desquels l’on adjoint les pneus. En ce qui concerne les voitures de collection, il en existe de plusieurs types dont les jantes fendues détachables à verrou destinées aux pneus à tringles. Pour pouvoir les monter ou les démonter, il faut procéder par dévissage. L'autre avantage avec cette catégorie, c’est que vous disposez de divers mécanismes pour verrouiller la jante pour ne pas qu’elle se détache lors d’un déplacement.

Ce modèle était le préféré des Américains bien avant la Première Guerre mondiale et même après cette période. C’est en fabriquant à grande échelle les jantes fendues détachables à verrou que les constructeurs automobiles ont maîtrisé tous les rouages de leur métier. Cela leur permettra plus tard de fabriquer avec brio des jantes qui peuvent être montées sur une roue en bois.

On distingue aussi les jantes pour pneus à tringles et flancs droits que vous pouvez mettre sous les roues de vos voitures de collection. À ses débuts, ce genre de jante avait inondé le marché de l’automobile aux États-Unis avant de se déporter en Europe. Quand vous serez en train de la placer, vous verrez qu’elle dispose d’une cannelure sur le côté extérieur et d’une bride sous forme d’acier. En ce qui concerne l’ergonomie, vous pouvez monter et démonter la jante du pneu en détachant simplement la bride de l’ensemble. Ensuite, vous n'aurez qu'à tirer la jante du pneu et remettre la bride à sa place.

Par ailleurs, vous pouvez aussi opter pour des jantes à gorge pour pneus à tringles. Pour la petite histoire, c'est en 1920 que cette jante a été autorisée pour les véhicules. Malheureusement, il fut un moment où son utilisation posait problème aux automobilistes. Mais avec le temps, tout est entré dans l'ordre et les véhicules de collection peuvent les utiliser aujourd’hui sans courir un risque de sécurité routière. On peut monter cette jante comme on le fait pour un vélo. En effet, la technique consiste à pousser la tringle pour qu’elle soit dans la gorge de la jante. Il faut ensuite ajuster la couronne et bien placer le pneu.

Il y a aussi les jantes Michelin Bibendum qu’on peut conseiller aux propriétaires de véhicules de collection qui envisagent changer les roues de leur moyen roulant. Une information capitale à retenir, c’est grâce aux jantes de Michelin que les constructeurs de certaines voitures de course ont gagné des prix entre 1970 et 1990.

Le géant français de pneumatique a étudié le marché et a pris en compte les préoccupations des consommateurs avant de concevoir les jantes Bibendum. La gorge de cette jante couvre environ 50 % de sa circonférence. Malheureusement, Michelin a décidé de mettre fin à la fabrication de la jante Bibendum. Cet arrêt a néanmoins conduit à la mise sur le marché des Jantes TRX et TDX destinées aux pneus des voitures de collection. Ces jantes permettent une meilleure répartition des résistances se trouvant dans la carcasse du pneu.

Michelin a tout mis en œuvre pour qu’il y ait une parfaite harmonie entre les jantes et les pneus de votre voiture de collection. En effet, le talon et le bord des jantes constituent une véritable courbure pour la carcasse. Ce qui n’est pas le cas pour les pneus classiques. Le pneu TRX de Michelin garantit la sécurité du véhicule qui ne balancera pas lorsqu’il sera en mouvement. Les jantes TRX et TDX sont la perfection pour renforcer la beauté et le confort de votre voiture de collection. En fait, ce type de jante possède 2 cannelures tout autour de sa circonférence dont le rôle est d’éviter tout désassemblage. Ainsi, une fois au volant de votre véhicule de collection, vous n’avez rien à craindre. Quand surviendra une crevaison, vous pouvez garder votre sang-froid et éviter tout accident.

Si vous souhaitez avoir des idées de personnalisation pour votre voiture de collection, vous pouvez lier la vidéo ci-dessous :

Les critères de choix d'un pneu pour votre voiture de collection

Avant tout, il faut connaître la marque de votre voiture de collection. C’est en fonction de cela que vous choisirez le pneu correspondant. Toutefois, vous devez prendre en compte un certain nombre de paramètres avant de passer à l’achat. En effet, il faut considérer la dimension et la description des pneus à acheter. Il vous faut donc connaître le diamètre extérieur de la jante d’origine de votre voiture de collection sans oublier sa hauteur, sa largeur de section et son diamètre. Sachez aussi qu’on utilise toujours le diamètre du pneu afin d’en donner ses dimensions. Par exemple, la dimension 45×12 renvoie à un pneu de 45 pouces et une hauteur de 12 pouces.

Par ailleurs, vous avez également la possibilité de choisir des pneus spécifiquement conçus pour les automobiles de collection. Ceux-ci sont en fait fabriqués selon la technologie actuelle, mais obéissent aux normes de l’époque de par leur design et modes fonctionnement. Ces pneus spécifiques disposent de gommes qui renforcent la sécurité sur la route. Les fabricants y inscrivent généralement les informations ci-après : TRX, FF, Double Rivet ou encore XAS.

De plus, ne manquez pas de vous assurer que ces pneus spécifiques sont neufs et de qualité. En effet, ce n'est pas parce que vous souhaitez équiper une vieille voiture que ses pneumatiques seront usées. Il faut donc être très regardant sur ce point.

Les étapes pour immatriculer votre voiture de collection

Même si on a de bons pneus, il est primordial d'Immatriculer sa voiture de collection : c'est la condition primordiale pour pouvoir conduire en toute liberté. À cet effet, si vous êtes en France, vous n'avez pas besoin de vous déplacer pour engager la procédure. Il vous suffit de vous connecter sur le site immatriculation.fr qui est mandaté par le ministère de l’Intérieur pour ce genre d’opération. Il faudra ensuite s'enregistrer tout en transmettant les pièces demandées. Ces dernières seront traitées dans un bref délai. Vous serez informé en temps réel sur l'état d'avancement de la procédure soit par messagerie mobile soit par mail. Pour toute autre préoccupation, vous avez la possibilité d’appeler et d’échanger avec un conseiller.

Quelques conseils d’usage

Après avoir acheté le bon pneu pour votre voiture de collection, vous devez absolument changer de chambre à air. C’est une mesure de sécurité à respecter pour empêcher une usure, une crevaison ou une dégradation rapide du véhicule. Cette recommandation est valable pour chaque changement de pneumatiques. De même, si vous avez conduit votre voiture il y a un moment, il est conseillé de procéder à une vérification de tous les pneus avant de les mettre sur la route.

Par ailleurs, pour des pneus neufs, il faudra effectuer un rodage, c’est-à-dire parcourir une distance comprise entre 200 et 300 kilomètres. Avant d’entamer cette phase de rodage, il vous faut nettoyer en profondeur les cosses de la batterie et les enjoindre de graisse. C’est une manière de limiter le sulfatage qui pourrait ronger les métaux présents dans le système de la voiture. À ce niveau, si votre voiture de collection est une youngtimer, vous devez éviter de la démarrer avec un booster, car celui-ci peut porter un coup aux câbles. Il faut en revanche redémarrer l’engin avec une charge de batterie préventive.

Aussi, l'autre chose à faire est la vérification des niveaux d’huile d’embrayage et de freinage pour éviter tout souci au démarrage. Assurez-vous donc d’avoir suffisamment le liquide de refroidissement dans le radiateur. Vous devez aussi faire attention à l’état du moteur et à la carrosserie de votre voiture.

Dès que vous avez la certitude que la voiture est confortable, vous devez la mettre en marche. Si celle-ci possède un starter manuel, il faut l’actionner et éviter tout contact avec la pédale d’accélérateur. Par contre, si votre véhicule dispose d’un starter automatique, vous devez effectuer un pompage à froid en évitant de tourner le volant. Par ailleurs, lorsque l'automobile a un starter électro aimant, faites-la démarrer à l'aide de la clé et laissez s'écouler au moins dix (10) secondes afin de permettre au carburant de passer dans la pompe électrique.

Il peut arriver aussi que le véhicule refuse de démarrer parce qu’il a mis assez de temps sans être utilisé. Dans ce cas, tournez le contact et appuyez sur la pédale d’accélérateur. Si cette technique ne fonctionne pas, il faudrait une vérification de l’étincelle d’allumage en débranchant n’importe quel fil de la bougie. Avec cette méthode, le véhicule devrait pouvoir démarrer. Si ce n’est toujours pas le cas, il faut d’une part un démontage des bougies. D’autre part, vous pouvez arrêter toute manœuvre et laisser le moteur au repos en vue de favoriser l’évaporation du carburant. Pour avoir plus de précisions à ce propos, vous pouvez demander l'aide d'un spécialiste en mécanique auto. De plus, il existe un autre moyen pour obtenir de nombreux Conseils pratiques : le web. Vous pourrez y dénicher les meilleures astuces pour remettre en route votre véhicule de collection.